Publicité et pharmacie en ligne

Comme nous l’apprenions la semaine dernière, le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision concernant la réclamation du groupement de pharmaciens Giphar. Ces derniers réclamaient (et réclame toujours..) la possibilité de communiquer sur leurs activités, en novembre dernier. Pour Giphar, « il est aujourd’hui nécessaire d’agir et d’adapter les dispositions réglementaires à la réalité des problématiques de la pharmacie », estimant ainsi que les textes en vigueur sont inadaptés aux enjeux des pharmacies et à leur nécessité de se faire connaître du public.

Le Conseil constitutionnel a rendu son verdict : il n’est pas revenu sur les articles de loi présents dans le code de la santé publique et estime que les textes sont toujours légitimes et conformes.

Résultat ? Les pharmacies physiques, au même titre que les pharmacies en ligne, ont interdiction de communiquer et de faire de la publicité sur leurs enseignes. Cela représente une contrainte majeure et nous allons voir pourquoi.

Les pharmacies face à l’interdiction de communiquer

De cette façon, une pharmacie ne peut pas faire du publicité.

Cela signifie qu’elle ne peut pas communiquer de manière traditionnelle, d’une part. Impossibilité donc d’utiliser les moyens de communication marketing classiques : campagnes d’affichage, flyers, encarts dans la presse etc..

D’autre part, cela signifique les pharmacies sont dans l’impossibilité d’utiliser Internet comme vecteur de publicité. Contrainte plus particulièrement handicapante pour une pharmacie en ligne comme LaSante.net, les privant ainsi de :

  • bannière sur les sites internet très fréquentés
  • campagne d’achat de mots clés (Google Adwords)

L’idée de développer son entreprise sans pouvoir utiliser les technologies de l’information et de la communication, dans un secteur aussi concurrencé, est un véritable challenge…mais un challenge réalisable.

Les différents outils pour se faire connaître

La publicité au sens qu’on lui donne aujourd’hui n’est pas le seul moyen de développer son audience. Les pharmacies en ligne doivent adopter une stratégie de contenu pertinente pour rester dans la course.

Le contenu

Ainsi, un site de santé qui veut rester dans la course doit trouver un moyen d’attirer les visiteurs avec un contenu attractif et de qualité, qui donne un vrai apport au lecteur. Blog, conseils, système de questions-réponses…les solutions sont multiples. De cette manière, le site obtient une légitimité auprès de ses potentiels futurs clients et apporte une valeur ajouté à son business, se distinguant des pharmacies physiques.

De plus, si le contenu est pertinent et apporte une véritable réflexion, il attirera les médias qui pourront potentiellement le reprendre. En citant la pharmacie en ligne, ils permettront ainsi de faire connaître l’entreprise à leur audience…et à Google.

Le référencement naturel

Google. Nous y voilà. Toute personne se lançant dans la vente sur Internet ne doit pas sous-estimer les problématiques de référencement naturel. Et les pharmacies en ligne, encore moins. Se positionner dans les premiers résultats des SERPs est un moyen très efficace pour augmenter son trafic et sa notoriété.

Les réseaux sociaux

Est-il nécessaire de rappeler l’importance des réseaux sociaux ? Le code de la santé publique n’interdit pas de créer des profils officiels sur les réseaux sociaux. Ne sous-estimez pas le poids des réseaux sociaux – notamment de Google+ – étroitement lié aux problématiques de référencement naturel.

Publicités